Actus


  • 2024-02-01_Visite MNC_Jeunesse Enfance Bourail_015
  • 2024-02-01_Visite MNC_Jeunesse Enfance Bourail_005
  • 2024-02-01_Visite MNC_Jeunesse Enfance Bourail_006

Visite

Histoire d'un beau voyage...

2 février 2024

Visite surprise ce jeudi 1er février sous la Grande case de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris d'un groupe de 28 Calédoniennes et Calédoniens - 18 jeunes de 12 à 16 ans et leurs accompagnateurs de l'association Enfance et Jeunesse de Bourail.

C'est à Paris que le groupe achevait un périple ayant commencé le 16 janvier et qui l'a conduit à découvrir successivement Caen, le Mont Saint-Michel, Blois et les châteaux de la Loire, La Bourboule et les montagnes enneigées de France, un Mont-Dore hexagonal faisant écho à celui du Grand sud calédonien.

Avant de reprendre dimanche 4 février la route vers Nouméa, l'heure était à la marche sur les Champs-Elysées, et à la découverte des lumières de Paris.

A l'origine de ce beau voyage, le troisième du genre, une volonté, celle de Rosine WY, responsable de l'association bouraillaise. Pour en soutenir la mise en œuvre, en plus de la belle énergie de l'équipe qui l'entoure, elle peut compter sur la force du lien puissant qui unit sa famille à celle de Philippe GIRAUDEL, très heureux lui aussi de cette escale à la MNC.

Né en Nouvelle-Calédonie qu'il quittera à 13 ans, celui-ci n'a jamais coupé le lien avec son pays natal. Professionnel de l'éducation, c'est avec lui que Rosine et son équipe organise depuis plusieurs années ce séjour pour des jeunes de tout le pays, de Yandé à la Grande Terre et aux îles, avec la conviction que... « les voyages forment la jeunesse ».

Pour y parvenir, le chemin emprunté est remarquable d'engagement et de cohérence : durant un an, en y associant les familles à chaque étape, les jeunes aspirants au départ sont accueillis par l'association durant les petites vacances. Ils construisent leur voyage, travaillent savoirs et savoir-être, confiance en eux et ouverture sur le monde.

Parallèlement, il s'agit de trouver des financements : les familles s'engagent à ce niveau, mais aussi les institutions du pays, et des entreprises et acteurs du monde économique.

Cette escale finale à la MNC, même impromptue, était d'autant plus émouvante : avant de revenir peut-être demain étudier ou porter d'une manière ou d'une autre leur excellence et celle du Pays dans L'Hexagone et au-delà, les jeunes accueillis comme leurs accompagnateurs savent désormais que leur Maison à Paris est un lieu-ressources sur lequel ils peuvent compter ; et un morceau de terre calédonienne où ils peuvent affirmer fièrement leur identité.

 

Crédit photos MNC.