Actus


  • Houmbouy-DLEN.2014
  • ben_hombouy-778915

Hommage

Pasteur Ben, l'humour et la grâce

4 juin 2018

Beniéla Houmbouy, "pasteur Ben" pour nombre de Calédoniens, a rejoint ce 4 juin 2018 l'autre rive, suite à une chute accidentelle dans sa tribu natale de Nyimëhë, sur l'île d'Iaaï (Ouvéa). Perte immense pour les siens, la brutale disparition de ce grand intellectuel kanak laisse aussi la Nouvelle-Calédonie orpheline d'une voix au timbre reconnaissable entre tous, juste, puissante et généreuse, qui ne cessait d'inviter au dialogue.

D'Ouvéa à la paroisse du Vieux Temple, de la Polynésie où il exerça un temps son ministère au lycée Do Kamo dont il fut de longues années le professeur de philosophie, pasteur Ben Houmbouy aura laissé une empreinte aussi profonde que l'étaient son regard, sa parole, son geste d'homme attelé à conjuguer obstinément la foi et les actes.

Son sourire était celui d'une ferme bienveillance, qui savait ne rien céder quand il s'agissait de résister à l'injuste. Sa haute culture invitait l'autre avec élégance et simplicité à réfléchir au-delà des apparences. Il avait fait de l'humour l'un de ses thèmes de réflexion, éclairant à travers lui ce qui nous différencie d'une culture à l'autre, aussi bien que ce qui nous rassemble.

Lors du récent déplacement du président de la République en Nouvelle-Calédonie, et tout particulièrement à Iaaï, c'est naturellement lui que NC 1ère avait sollicité pour s'exprimer en plateau.

Il était aussi poète, et un auteur kanak important de l'Océanie contemporaine, longtemps membre de l'Association des écrivains de la Nouvelle-Calédonie. Nous lui devons notamment la remarquable préface des "Contes de Poindi / La Conquête du séjour paisible" de Jean Mariotti, dans leur réédition par l'Association pour l'édition des oeuvres de Jean Mariotti et Grain de sable (2003). Une préface à lire ou relire, tant la parole de pasteur Ben Houmbouy y invite au dépassement et à l'écoute sans préjugés de soi et de l'autre :"L'oreille de l'enfant blanc, écrit-il parlant du jeune Mariotti, a entendu de sa mère popinée ce qui concerne l'un et l'autre, une révélation sur leur destin commun. Au-delà de leurs différences culturelles, l'un et l'autre semblent avoir fait un pas, regardé dans une même direction, et sont entrés dans "le séjour paisible"."

La Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris assure de sa compassion sa famille, tout particulièrement son épouse Madeleine, ses enfants et petits-enfants, clans et alliés, ainsi que toutes celles et ceux qui puisaient courage et espérance dans sa lumineuse présence.

 

Photo 1 © Eric Dell'Erba/MLNC

Photo 2 © NC 1ère

 

De très nombreux hommages ont été rendus au pasteur Beniéla HOUMBOUY

Sur NC 1ère

Sur le site de la Maison du livre

Sur le site du CEVAA

Sur le site du DEFAP, dont il avait été l'invité à l'occasion d'une conférence à Paris en 2017