Actus


  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (44)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (39)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (4)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (8)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (10)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (11)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (12)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (16)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (18)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (20)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (36)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (38)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (40)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (41)
  • 2021-06-02_Rencontres de?le?gations_CDC-AESK (43)

Rencontre

"Nous, enfants des accords de Paix..."

2 juin 2021

« Nous, enfants du Pays, enfants des accords de Paix, nous sommes nés avec la Paix, nous souhaitons vivre au travers d'elle et nous espérons mourir auprès d'elle » : ce mercredi 2 juin 2021, sous la Grande case de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris, ce sont quelques-unes des paroles fortes que la jeunesse calédonienne présente dans l'Hexagone avait préparé à l'adresse des délégations présentes à Paris, et qui toutes avaient répondu favorablement à son invitation.

A l'origine de ce rendez-vous, deux associations, le Centre pour le Destin commun (CDC) et l'Association des étudiants et stagiaires kanak de Paris (AESK Paris). Objectif : à l'occasion de la venue à Paris des élus calédoniens, les inviter à des rencontres « en confiance », où il soit possible pour les jeunes Calédoniens de les interroger sur leur vision de l'avenir, mais également sur leur semaine d'échanges entre eux et avec l'Etat sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Un temps où il soit possible également aux jeunes organisateurs de l'événement de faire entendre leur aspiration au « construire ensemble », celle d'une génération qui aura en ce début juin réaffirmée son espérance d'une Nouvelle-Calédonie pacifiée.

Cette intention s'incarnait par un geste posé sur la natte en ouverture de la soirée à l'intention du président de la MNC, Roch WAMYTAN, de son directeur Joël VIRATELLE, et plus largement de tous les élus. Ce geste hautement symbolique avait la forme d'un petit livre vert comme l'espérance : Faire la paix, inédit de Michel ROCARD qui vient de paraître aux éditions Double ponctuation, et qu'enlaçait un simple collier de coquillages du Pacifique.

« Merci de nous avoir permis de nous réunir toutes et tous au milieu de la grande case de la Maison de la Nouvelle-Calédonie... Merci d'avoir permis à la jeunesse de s'exprimer au sein de vos locaux afin de porter ses espoirs et de partager ses craintes », notaient ses initiateurs à l'adresse du directeur de la MNC au lendemain de cette soirée solidement organisée, dans un contexte de lourdes contraintes sanitaires, avec l'obligation notamment de limiter la jauge à 25 étudiants et jeunes professionnels.

Ce rendez-vous était aussi l'occasion pour le CDC et l'AESK Paris de présenter brièvement le festival Kaledonia 3.0 en cours de préparation pour septembre 2021.

 

Pour en savoir +

Page Facebook du Centre pour le Destin commun

Page Facebook de l'AESK Paris

A propos de Kaledonia 3.0, la page de Festin Comm'Un

Crédit photos © MNC