Actus


  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (32)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (20)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (29)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (33)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (34)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (35)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (36)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (38)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (43)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (59)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (61)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (62)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (64)
  • 2018-02-17_Réunion réseau étudiant (67)

Étudiants

MNC/ETUDIANTS : le temps des conventions

17 février 2018

Format inédit que celui proposé en ce mois de février 2018 par le Service Etudiant formation jeunesse de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à l'occasion de la signature des conventions entre elle et le réseau des associations étudiantes et référents régionaux. Ce rendez-vous annuel a en effet été l'occasion d'un échange de grande qualité sur l'histoire de la MNC et les valeurs partagées qu'il s'agit de faire vivre au quotidien sous la Grande case. Puis à des ateliers de réflexion sur des thèmes contemporains.

C'est par un retour en paroles et en images sur l'histoire de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris que Joël VIRATELLE, directeur de la MNC, ouvrait la rencontre, pour un auditoire rapidement captivé. Nombre des étudiants présents découvraient à cette occasion le long chemin parcouru par les poteaux de la case, de Ponérihouen à Hienghène, puis de Hienghène à Paris. Tous s'imprégnaient, avec une acuité nouvelle, des symboles et des valeurs d'une "Maison" dont les valeurs fondatrices étaient ainsi réaffirmées, et plus concrètement partagées.

Ce premier temps de la rencontre s'achevait par la signature des conventions, après que chacun ait pu prendre connaissance de la nouvelle mouture de celles-ci. Pour rappel, ces conventions posent le cadre de l'accompagnement des étudiants jusque dans leurs villes d'études à leur arrivée, et tout au long de l'année. Elles sont une vraie reconnaissance du rôle en ce domaine des associations, et désormais des référents régionaux.

La journée s'achevait par l'organisation, à l'initiative du Centre pour le destin commun, d'ateliers thématiques sur l'éducation, les institutions, la place de la femme ou encore la culture. Ils offraient la réjouissante image d'une jeunesse calédonienne résolue, toute communauté confondue, à résister à tout ce qui tendrait, dans les temps à venir, à les assigner à quelque résidence que ce soit.